Un site inscrit de 16 609 ha concerne 31 communes. Il accompagne le coeur de vallée classé sur son pourtour et assure ainsi la transition vers un territoire plus vaste, écrin paysager de grande valeur. Cette protection devrait constituer à termes la zone tampon d’un Bien UNESCO de la vallée de la Vézère, que les acteurs du territoire souhaitent voir étendu au « paysage culturel associé à la préhistoire ».


L’inscription d’une large zone périphérique est le garant de la qualité paysagère globale puisqu’il permet d’assurer une veille architecturale et paysagère sur les abords immédiats du coeur de vallée classé. Il s’étend également en amont et en aval de la vallée de la Vézère, ainsi que sur les vallons transversaux des vallées de la Vézère et des Beunes, vallons qui présentent une valeur patrimoniale intrinsèque et assurent la qualité des entrées sur le coeur de la Vallée de la Vézère. Enfin, comme mentionné précédemment, il protège les secteurs de bourgs et hameaux importants des communes classées.