L’Opération Grand Site proposée sur la Vallée de la Vézère s’appuie largement sur une étude paysagère réalisée en 2008, à l’initiative de la DIREN Aquitaine, par le cabinet d’architectes-paysagistes Mandragore. L’analyse paysagère partage les constats des études réalisées auparavant, mais va plus loin dans l’analyse du territoire. Elle met en avant le lien particulièrement fort, l’interaction, entre les composantes physiques du territoire et sa dimension culturelle. Le bureau d’études a proposé de bâtir un projet de paysage autour de ces valeurs. Ce projet est le fil conducteur autour duquel les acteurs locaux ont souhaité élaborer un projet de développement durable pour leur territoire.

 

 

Donner un paysage à la préhistoire...

Le projet de paysage part du constat « qu’actuellement la relation entre le relief spectaculaire et l'occupation humaine préhistorique et historique reste peu évidente pour affirmer une identité spécifique à la vallée. Les sites préhistoriques ne sont pas directement visibles, seules les infrastructures d’accueil (parking, signalétique, bâtiments) ou des éléments naturels monumentaux associés (parois rocheuses) permettent de les situer dans le paysage. Ces sites préhistoriques intimement associés à la configuration paysagère dans laquelle ils s’inscrivent ne sont pas directement lisibles en tant que tels.

 

La Préhistoire si importante pour la renommée de la Vézère reste en général une période sans repères chronologiques ni spatiaux immédiatement compréhensibles pour ses habitants et pour ses visiteurs.

 

Donner à l’évocation de cette période un paysage matériel et sensible, c’est donner un paysage à la préhistoire et l’ancrer dans un territoire réel. Il ne s’agit pas de reconstituer le paysage d’une période disparue mais de créer un paysage actuel, singulier, qui traduirait la dimension symbolique de ce territoire, qui le représenterait et lui donnerait une unité visible.

 

Les falaises qui abritent les sites préhistoriques cachés les font exister en quelque sorte dans le paysage. Remettre en évidence les confluences de vallées qui ont attiré les hommes préhistoriques, la continuité des falaises le long de la Vézère et leurs dimensions monumentales » constitue le lien paysager du projet global de territoire choisi par les acteurs de la Vallée de la Vézère.

 

 

D’après « l’étude en vue de la gestion et de la protection paysagère de la Vallée de la Vézère », 2008, partie : un projet pour la vallée, p.63

 

Pour aller plus loin

Télécharger l'étude paysagère Mandragore
Étude paysagère réalisée en 2008, à l’initiative de la DIREN Aquitaine, par le cabinet d’architectes-paysagistes Mandragore
etude_vezere_mandragore_2008_verrouillee
Document Adobe Acrobat 80.3 MB

Lien vers la plaquette "donner un paysage à la préhistoire"