Les sites classés et les sites inscrits sont des espaces protégés d’importance nationale. Ils concernent des espaces et des paysages naturels et ruraux ainsi que des paysages bâtis remarquables. Les sites inscrits possèdent un intérêt artistique, historique, légendaire, scientifique ou pittoresque dont la conservation présente un intérêt général. Ces espaces protégés font l’objet d’une servitude d’utilité publique.

 


Qu'est ce qu'un site classé ?

Les sites classés constituent une protection forte mais également la reconnaissance d’un patrimoine d’importance nationale. On compte aujourd’hui 2648 sites classés représentant moins de 2% du territoire national. La majeure partie des grands sites patrimoniaux français sont des sites classés.

 

Le classement d'un monument naturel ou d'un site offre une protection renforcée en comparaison de l'inscription, en soumettant à autorisation spéciale, la réalisation de tous travaux modifiant l'aspect du site, hormis les travaux d’entretien courant du bâti et d’exploitation normale des fonds ruraux. Les activités n’ayant pas d’emprise sur le sol (chasse, pêche, randonnée…) continuent à s’exercer librement dans un site classé.

 

Sont interdits en site classé : la publicité et l’affichage. Sont interdits sauf dérogation, la création de camping et le camping pratiqué isolément. Il est fait obligation d’enfouissement des nouveaux réseaux électriques et téléphoniques sauf impossibilité technique.

 

 

Dans la Vallée de la Vézère, la portion étroite de vallée qui relie les Eyzies de Tayac à Tursac, au niveau du château de Marzac est couverte par un site classé de 370 ha.

Pour aller plus loin :

Le lien vers la fiche de la DREAL Aquitaine :"les sites classés en quelques questions"

 

 

Qu'est ce qu'un site inscrit ?

Sont susceptibles d’être inscrits les sites qui, sans présenter une valeur ou une fragilité telles que soit justifié leur classement, ont suffisamment d’intérêt pour que leur évolution soit surveillée de très près.

 

On compte aujourd’hui 4793 sites inscrits représentant 1.680.000 ha du territoire national.

 

L’objectif principal est la conservation de milieux et de paysages dans leurs qualités actuelles. La procédure simplifiée d’inscription à l’inventaire départemental des sites constitue une garantie minimale de protection, en soumettant tout changement d’aspect du site à déclaration préalable quatre mois avant le commencement des travaux. L’Architecte des Bâtiments de France émet un avis sur les travaux. Cet avis est conforme pour les démolitions et simple dans les autres cas. Les activités n’ayant pas d’emprise sur le sol (chasse, pêche, randonnée…) continuent à s’exercer librement dans un site inscrit.

 

La publicité est interdite dans les agglomérations sauf si un règlement local de publicité l’encadre. Sont interdits sauf dérogation accordée par le préfet après avis de l’Architecte des Bâtiments de France et la CDNPS ( Commission Départementale de la Nature, des Paysages et des Sites), la création de camping et le camping pratiqué isolément.

 

A titre d'exemple, un site inscrit de 1800 ha couvre actuellement le secteur de la confluence Vézère-Dordogne.

Pour aller plus loin :

Le lien vers la fiche de la DREAL Aquitaine : "les sites inscrits en quelques questions"