L’Opération Grand Site : ce qu’il faut savoir

 

Les sites d’importance nationale sont généralement l’objet d’une intense fréquentation touristique. Pour éviter que ces sites soient victimes de leur notoriété, le MEEDDM a mis en place depuis 1989 une démarche originale de remise en état et de valorisation : l’Opération Grand Site.


Le territoire doit remplir 4 conditions :
1) Présenter un site classé cohérent, pouvant être complété par d’autres outils réglementaires : sites inscrits, AVAP…
2) Être un espace d’intérêt national
3) Connaître des difficultés de fréquentation au point de perdre sa qualité
4) Faire l’objet d’une volonté de réhabilitation et de gestion partenariale pérenne, soutenue par un large consensus local.


L’Opération Grand Site se fixe 3 objectifs :
1) Restaurer le site sur le plan écologique et paysager
2) Déterminer une politique d’entretien et de gestion pérenne
3) Permettre que les mesures adoptées bénéficient au développement économique local.


Pour répondre à ces objectifs, l’Opération Grand Site se déroule en deux phases :
- une phase d’études (diagnostic du territoire, analyse fine de la fréquentation) devant déboucher sur un document d’orientations et un programme d’actions établi sur plusieurs années
- une phase opérationnelle qui consiste en la réalisation d’actions et de travaux nécessaires à la remise en état du site et à sa valorisation. Cette phase doit être validée par le MEDDTL (Ministère de l'Ecologie). La mise en oeuvre du programme d’actions permet, pour les sites les plus prestigieux, de se voir attribuer le Label Grand Site de France®.


Ces deux phases supposent une mobilisation conjointe des collectivités territoriales, de l'Etat et de l'Europe.

 

 

 

Pour aller plus loin :

Le lien vers la plaquette :  l'Opération Grand Site en quelques questions