L’étude paysagère présentée par le bureau d’études Mandragore et la proposition de bâtir un projet de développement durable du territoire autour des paysages singuliers de la vallée de la Vézère a fait l’objet d’un intérêt particulier de la part des élus qui se sont emparés des propositions et ont mis en place dès la fin 2009 une gouvernance locale pour élaborer un projet de territoire autour d’un fil conducteur « donner un paysage à la préhistoire ». Un Comité de Pilotage et trois groupes de travail ont ainsi été constitués. Ils associent les collectivités (Communes, Communautés de Communes, Conseillers généraux et régionaux), les différents partenaires locaux (associations, socioprofessionnels, etc.) ainsi que les services de l’Etat concernés.

 

Les groupes de travail ont chacun des thématiques propres, et regroupent les acteurs concernés par :

- le paysage, l'agriculture, la forêt et les milieux naturels,

- l'urbanisme, l'architecture et le patrimoine,

- le tourisme.

 

Depuis avril 2011, il a été décidé de créer des sous-groupes dont un spécifique à l'agriculture qui associera largement les agriculteurs de la Vallée de la Vézère.

 

 

GT n°1 : paysage, agriculture, forêt

plaine agricole de St Cirq
plaine agricole de St Cirq

Le groupe de travail n°1 (ou GT1) traite de deux domaines étroitement corrélés : la mise en valeur paysagère de la vallée de la Vézère au travers de ses falaises d’une part, l’agriculture et la forêt d’autre part. Ces thèmes ont été associés puisque les paysages de la Vézère sont dominés et largement façonnés par les activités agricoles et forestières.

 

 

GT n°2 : architecture, urbanisme et patrimoine

ensemble bâti vers la Madeleine
ensemble bâti vers la Madeleine

Le groupe de travail n°2 tâche de trouver des solutions pour permettre une valorisation et un développement du territoire respectueux des caractères, de l’identité et du patrimoine de la vallée.

GT n°3 : tourisme

Crédit photo : Thierry Degen
Crédit photo : Thierry Degen

Vallée de la Vézère, Vallée de l’Homme, un territoire précieux à partager, où la croissance d’un tourisme vivant et dynamique rime avec l’innovation et avec une démarche respectueuse de l’environnement. C’est tout l’enjeu du groupe de travail n° 3 (ou GT3).